Dominique Baudis Maire de Toulouse de 1983 à 2001




A TOULOUSE
   Accueil
Des Humains !
   Martin Malvy
   Pierre Cohen
   Dominique Baudis
   Jean-Luc Moudenc
   Claude Nougaro
   Stéphane Ternoise
LIEUX
   LE FORUM
   Basilique Saint-Sernin
   Aéroport
   Le Pont-Neuf
   Région
SPORTS
   rugby
   Football
Divers
   CONTACT
   Rencontres
   Amis

Dominique Baudis Maire de Toulouse de 1983 à 2001

au nom du père - avant la limitation des mandats

Dominique Baudis fut donc Maire de Toulouse de 1983 à 2001.
Il avait succédé à Pierre Baudis... son père.
Il choisira aussi son successeur : Philippe Douste-Blazy, pas son fils !

Dominique Baudis est donc le fils de Pierre Baudis.

Dominique Baudis fut journaliste de radio et télévision, grand reporter pour TF1 de 1976 à 1977, présentateur du journal télévisé de 1978 à 1980, ensuite présentateur du journal télévisé de FR3 jusqu'en 1982.

En 1983... il est élu maire de Toulouse, il prend la succession de son père, Pierre Baudis, qui fut maire de 1971 à 1983.
En 1984, Dominique Baudis est élu au Parlement européen.
En 1985, Dominique Baudis est élu conseiller général de la Haute-Garonne.
En 1986, Dominique Baudis est élu au conseil régional de Midi-Pyrénées... il en devient le président.
En 1986, Dominique Baudis est aussi élu député à l'Assemblée nationale... mais il démissionnea au profit... de son père Pierre !
Dominique Baudis est réélu en 1988, en 1993 et en 1997.

En 1994, Dominique Baudis conduit la liste UDF-RPR aux élections européennes. Elle arrive en tête, recueille 25,58 %.


Il en démissionna de ses mandats électifs, lorsque Jacques Chirac lui proposa de devenir Président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).

En 2003 il révèla sur TF1, au journal de Claire Chazal, qu'il était mis en cause dans une affaire de proxénétisme, viol, meurtre et actes de barbarie impliquant le tueur en série Patrice Alègre.
Il sera innocenté par la Justice. Mais il gardera une rancune tenace à son successeur à la mairie de Toulouse, Philippe Douste-Blazy mais aussi à la Dépêche du Midi et son directeur Jean-Michel Baylet, qui ont propagé la rumeur.

Tête de liste UMP pour les élections européennes de la circonscription Sud-Ouest (6 200 794 électeurs), il obtient 26,89 % des suffrages exprimés. Quatre sièges au Parlement européen. Il est vice-président de la Commission des Affaires étrangères du Parlement Européen.

succédant années se mais aussi mais aussi Il n’en se succédant


Le contact

Accueil Toulouse le site